PATRICIA FRANCHINI [citando William Faulkner]  Tu as lu Les palmes sauvages? La dernière phrase, c’est très beau: «Between grief and nothing, I will take grief», “entre le chagrin et le néant, je choisis le chagrin”… Et toi? Tu choisirais quoi?
MICHEL POICCARD: Montre tes doigts de pied. C’est très important les doigts de pied chez une femme. Ne rigole pas. Le chagrin c’est idiot, je choisis le néant, c’est pas mieux. Mais le chagrin c’est un compromis. Je veux tout ou rien. Depuis maintenant, je le sais.

PATRICIA FRANCHINI: On se regarde les yeux dans les yeux et ça ne sert à rien…

Jean-Luc Godard, À bout de souffle (1960), sceneggiatura di François Truffaut

25428_101383723230930_470796_n 25428_101383719897597_6894117_n